Aujourd’hui de plus en plus d’entreprises et d’industries développent de prometteuses armatures robotisées pour rendre la mobilité à ceux qui l’ont perdue. En effet, elles ne sont plus si futuristes que cela. Leur nom ? Exosquelette. Ces innovations redonnant  espoir aux personnes handicapées des membres inférieurs de remarcher existent donc bel et bien. Certaines d’entre elles sont même déjà en vente sur le marché français.

Le Genium X3

Le Genium X3 est destiné aux patients amputés de la jambe au niveau de la cuisse. Il permet de compenser la perte de ce membre pour ceux qui souhaitent reprendre leurs activités, aussi exceptionnelles soient elles.

  • Comment fonctionne le Genium X3 ?

Ce genou est né d’un projet commun entre une société spécialisée dans l’appareillage prothétique, Ottobock, et la DARPA, un fonds de soutien de la défense américaine. L’objectif était de pouvoir permettre aux militaires blessés de retrouver une activité au sein de l’armée.

Le Genium X3 est un bijou de technologie. Doté de nombreux capteurs à la pointe, il détecte les situations précises dans lesquelles l’utilisateur se trouve pour adapter son fonctionnement. Ainsi l’utilisateur peut marcher, courir, reculer ou même monter des escaliers sans penser à sa prothèse. Elle est entièrement étanche et donc plus besoin de l’enlever pour aller se baigner.

  • Quel est son prix sur le marché ?

Il est actuellement commercialisé en France. De nombreux orthoprothésistes sont d’ailleurs habilités à le mettre en place, et une centaine de personnes ont pu être appareillées en France. Toutefois, le Genium X3 coûte cher : entre 120 et 130.000 euros.

L’exosquelette ReWalk

Un exosquelette est conçu pour permettre aux personnes souffrant de lésion de la moelle épinière de marcher. Il est actuellement commercialisé en France : le ReWalk. Il s’agit d’un produit israélien distribué par Harmonie Médical Service. C’est un produit fini, révolutionnaire.

  • Comment fonctionne le ReWalk ?

Il est composé de moteurs qui motorisent les hanches et les genoux. C’est un système autoporteur (25-30 kg), et l’utilisateur ne ressent pas le poids. Il peut être utilisé en intérieur comme en extérieur sur différents types de sols (moquettes, tapis, pavés). L’utilisateur a un bracelet à son poignet, qui lui permet de donner les ordres, qui sont validés par un mouvement corporel (via le capteur d’inclinaison qui se trouve sur le côté de l’appareil).

Grâce au ReWalk, il est désormais possible pour une personne paralysée de passer de la position assise à la position debout, marcher, monter ou encore descendre les escaliers.

  • Quel est son prix ?

Cet exosquelette coûte environ 80.000 euros. Et comme pour le genou, il n’y a malheureusement pas de prise en charge aujourd’hui. Un dossier a été déposé auprès de la HAS (Haute Autorité de Santé) qui pourrait déclencher une étude sur deux ans sur les effets de l’exosquelette sur la densité minérale osseuse.

  • Pourquoi utiliser un exosquelette ?

L’exosquelette ne permet pas seulement de marcher, il apporte aussi des bénéfices pour la santé. Des études ont été menées à l’étranger (Etats-Unis, Allemagne) attestant de ses bienfaits, notamment un reconditionnement global du corps via la marche et l’activité physique et l’amélioration des fonctions intestinales et vésicales, du cardio, de la circulation sanguine.

Pour Anthony Estève, premier Français équipé de l’exosquelette ReWalk, cet appareil lui a apporté bien plus que de l’autonomie : “Il est important de me retrouver debout, que ce soit pour moi ou pour les membres de ma famille. De pouvoir aussi regarder les gens les yeux dans les yeux.”

Decouvrez bien d’autres EXOSQUELETTEs dans le monde…

 

 

 

 

 

Vanderbilt (Vanderbilt University) aux U.S.A

 

 

 

 

L’Ekso GT® de l’entreprise Ekso Bionics aux U.S.A

 

 

 

 

HAL (Hybrid Assistive Limb) de la société Cyberdyne au Japon

Bientôt un exosquelette contrôlé par la pensée ?

 

C’est une révolution sans précédent au Clinatec de Grenoble. En effet, ce centre de recherche biomédicale a dernièrement présenté Emy (Enhancing MobilitY, soit « en augmentant la mobilité » en français), le tout dernier exosquelette qui pourrait bien changer la vie des personnes tétraplégiques.

Pourquoi ? C’est un dispositif permettant de traduire l’activité cérébrale d’une personne paraplégique en commandes pour piloter un exosquelette par la pensée. Ainsi, ses bras et ses jambes sortent de la torpeur, son système vasculaire s’active, et elle retrouve enfin un peu de liberté de mouvement.

À l’heure actuelle, deux patients tétraplégiques ont été opérés ; deux implants ont donc été placés dans leur crâne. Pour l’heure, il reste quelques problèmes techniques à régler, notamment vis-à-vis de l’équilibre.

Dans les mois et années à venir, d’autres patients devraient se faire implanter ce dispositif.

 

 

Défiler vers le haut