De nos jours, les salariés sont souvent confrontés à des situations où la pression est forte, et dans lesquelles ils doivent malgré tout demeurer performants. Le risque de craquer sous la pression est donc plus  important, même si l’on est extrêmement compétent dans notre travail. C’est pourquoi, la méditation commence à être reconnue dans l’univers professionnel. Objectif ? Prendre du recul et faire baisser son niveau de tension.

La méditation de pleine conscience

 

La méditation de pleine conscience est un concept dérivé du bouddhisme. Elle entraîne essentiellement l’esprit à rester vigilant et attentif, en se concentrant sur le “ici” et le “maintenant”. Des chercheurs ont examiné son utilité dans la gestion de l’anxiété. Il apparaît que la méditation de pleine conscience réduit non seulement l’anxiété mais améliore aussi la performance sur le lieu de travail, si sa pratique est régulière. Un certain nombre d’athlètes ont d’ailleurs utilisé cette technique pour gérer leur stress avant de grands événements sportifs.

Cependant, il n’est pas toujours simple de la pratiquer. Cette concentration sur l’instant est en effet à l’opposé de nos comportements habituels, influencés par nos pensées négatives, nos peurs et les exigences de performance auxquelles nous sommes soumis au travail. Mais la méditation s’apprend. Petit à petit, cette concentration sur l’ici et maintenant permet de « débrancher » les zones du cerveau responsables de nos réactions nocives face aux situations stressantes. 

Une nouvelle manière d’être

 


Selon Matthieu Ricard, moine et chercheur en génétique cellulaire, la méditation vise à entretenir un certain état d’esprit, de façon à se familiariser avec une nouvelle manière d’être et à mieux gérer ses pensées et ses émotions. Il explique les bienfaits de la méditation en déclarant “la pratique m’a changé, ce que mes proches eux-mêmes ont pu constater. Emotion après émotion, on construit quelque chose. Si vous remuez constamment des pensées anxieuses dans votre tête, vous éprouverez des humeurs durant quelques heures, puis ces humeurs deviendront des traits de caractère à force de se reproduire. Mais si vous traitez ces émotions par la méditation, après un an ou deux, vos traits de caractère évolueront.”

 

Défiler vers le haut