Par nature tourné vers l’innovation, le CEA/Grenoble n’a de cesse de chercher de nouvelles solutions pour améliorer l’accessibilité de ses locaux et, plus globalement, des espaces publics. C’est pourquoi, le projet GHANDILEO a été lancé en 2016.

Son objectif ? Etudier la faisabilité d’une technologie de guidage en intérieur pour répondre aux besoins des personnes en situation de handicap moteur et/ou visuel lors de leurs déplacements sur leur lieu de travail.

La naissance de GHANDILEO

 

Tout a commencé avec les programmes INOVACCESS et ACTE, deux projets ambitieux visant à rendre le site du CEA/Grenoble intégralement accessible. C’est pourquoi, fortement impliqué en matière de handicap, le CEA/Grenoble ne pouvait se satisfaire de constater quelques lacunes en termes de déplacement autonome des personnes déficientes visuelles.

Plus globalement, l’ambition du projet était de favoriser l’employabilité et l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Les équipes de recherche se sont donc penchées sur le développement d’un prototype efficace de guidage sur smartphone – GHANDILEO – permettant d’orienter de manière fine et fiable une personne mal – ou non-voyante évoluant dans un bâtiment inconnu.

Une démarche conception centrée sur l’utilisateur

Tout d’abord, les futurs utilisateurs ont été sollicités afin d’exprimer leurs besoins et leurs attentes.

L’utilisation d’une multiplicité de technologies (analyse du mouvement, capteurs inertiels, algorithmes de guidage) visait, quant à elle, à optimiser la précision du guidage en recueillant des informations sur la position de l’utilisateur dans l’espace, les changements d’étage, la vitesse de déplacement etc.

Des balises Bluetooth ont également été installées à des points stratégiques et un moteur de synthèse vocale a été intégré.

                                        Une balise Bluetooth.

Enfin, la troisième phase a été une évaluation du prototype sur le terrain. Au CEA/Grenoble, cinq personnes déficientes visuelles ont ainsi expérimenté la solution en suivant des parcours réalistes et comprenant des difficultés d’accessibilité: ascenceurs, changement d’étages, escaliers, ascenseurs…

Mais GHANDILEO ne s’arrêtera pas là…

 

Grâce aux retours d’expérience des testeurs, des améliorations ont pu être apportées au GHANDILEO. Les chercheurs travaillent encore sur l’amélioration des algorithmes et la qualification plus précise du nombre de balises à installer dans les bâtiments. Au CEA/Grenoble, l’innovation se met donc une fois de plus, au service des personnes en situation de handicap.

 

Défiler vers le haut